FAQ

Trouvez toutes les réponses à vos questions sur cette expérimentation inédite

Questions générales
📆

Quand aura lieu cette étude ?

La soirée aura lieu le dimanche 17 octobre 2021 de 16h à 23h. Des tests seront à rendre le jour de la soirée pour ceux qui viendront à la soirée. Les autres devront envoyer par la Poste via une enveloppe T un prélèvement effectué le même jour.


🤘

🎤 Pourquoi avoir choisi la Machine du Moulin Rouge

Cette salle est emblématiques de la nuit électronique parisienne.
Elle permet de réunir toutes les conditions requises pour assurer la sécurité des participants et garantir la qualité des mesures nécessaires à l’étude scientifique : dimensions des espaces pour une configuration debout, équipements, accès adaptés, ventilation…


🎥

Sera-t-il possible de suivre cette soirée à distance à la radio, à la télévision ou en livestream ?

Il s'agit avant tout d'une expérimentation scientifique. Il n'est pas prévu de proposer une captation vidéo ou radio de la soirée.

Nous espérons cependant que cette expérimentation contribuera activement à organiser de nouvelles soirées en discothèque.


😷

Quel dispositif sanitaire sera mis en place ?

Dans le cadre de cette expérimentation promue par l’ANRS | Maladies Infectieuses Emergentes, un protocole sanitaire strict sera mis en place pour une maîtrise et une réduction des risques, lors de ce rassemblement sans distanciation physique :
- participants vaccinés
- mise à disposition de solution hydroalcoolique
- test des équipes de production et artistes
Par ailleurs, les critères d’inclusion et de non inclusion de l’étude permettent de garantir un niveau de sécurité élevé pour les participants (les personnes à risque ne peuvent participer à cette expérimentation).


📑

Quand seront communiqués les résultats de cette étude ?

Les résultats de l’étude seront publiés d'ici la fin de l'année, dans les semaines qui suivront l’expérimentation.

Spécificités de l’étude
🔬

Quelle est la différence entre Reviens La Nuit et l'étude ITOC ?

ITOC* est l’étude scientifique promue par l’ANRS | Maladies Infectieuses Emergentes sur laquelle repose le projet Reviens La Nuit organisé par plusieurs professionnel de la nuit.

*ITOC : Indoor Transmission of COVID-19 (nom de l’étude scientifique promue par l’ANRS).


🇪🇺

Des expériences similaires ont déjà eu lieu en Europe, en quoi Reviens La Nuit est complémentaire ?

Il existe plusieurs types d’études, certaines dites “interventionnelles” dont la manifestation est conçue par l’équipe de chercheurs elle-même, et d’autres dites “non interventionnelles” qui utilisent une manifestation existante pour étudier un sujet.

Par exemple, l'étude menée en Espagne en mars 2021 était “non interventionnelle”, avec un seul groupe de personnes participant au concert, sans comparaison avec un groupe contrôle, permettant d’estimer précisément le nombre de personnes infectées sur la même période et sur le même territoire. Le nombre de personnes positives à l’issue du concert (1 à 2 semaines après) était comparée au nombre de cas enregistrés par les agences de santé (chiffre estimé sans précision).

L’essai ITOC* du projet Reviens La Nuit est basé sur une méthodologie différente comparant 2 groupes de personnes vaccinées pour démontrer qu’il n’y a pas de surrisque de contamination lié à la soirée en discothèque mais un nombre de cas similaire au groupe contrôle.

A l'issue de ces différentes études menées dans différents pays, les résultats seront réunis pour être comparés afin d’aider à concevoir un protocole sanitaire pour la reprise des clubs.


🇫🇷

Des événements tests sont déjà prévus en France, pourquoi en faire plusieurs ?

plusieurs ?
Chaque expérimentation tests à l’étude en France propose des protocoles sanitaires spécifiques et complémentaires. Certains se dérouleront en configurations assises, d’autres en jauges plus réduites.
Par exemple, pour le concert test "Ambition Live Again”, les personnes devaient porter le masque pendant l’expérimentation et incluait des participants vaccinés ou non.
Mais aucune expérimentation n’a encore évalué la transmission dans ces conditions entre personnes vaccinées, il s’agira d’une 1er mondiale.
Toutes ces études permettront d’apporter des réponses pour toutes les configurations d'événement (concert, en discothèque, debout, assis, en intérieur, en extérieur, etc).
Il s’agit d’une première mondiale.


🧪

Pourquoi cette étude se fait uniquement avec des personnes vaccinées ?

Les mesures sanitaires principales pour limiter la transmission virale sont la vaccination, l’usage de solution hydroalcoolique, la distanciation physique et l’aération des espaces fermés. Lors de l’expérimentation, il n’y aura pas de distanciation physique ni de port de masque, ce qui est un risque non envisageable pour des personnes non vaccinées.


👫

Pourquoi 4400 personnes ?

Cela correspond au nombre de personnes nécessaires, pour les calculs statistiques selon les hypothèses déterminées par l’étude.


🕺

Pourquoi cette étude alors que les clubs ont rouvert ?

Une réouverture des clubs a été permise par le gouvernement le 9 juillet dernier avec pass sanitaire à l’entrée et jauge à 75%. Des clusters ont été observés au sein de certains événements en discothèques cet été en France et à l’étranger.
Aucune donnée scientifique rigoureuse ne permet d’évaluer si le pass sanitaire était strictement respecté. Par ailleurs, il n’y a pas d’informations concernant une population strictement vaccinée (sans personne avec PCR négative dans un délai de 72h).
L’étude est essentielle pour envisager une ouverture pérenne et à pleine jauge de ces lieux.


🕺

Pourquoi la première édition de revient la nuit n’a pas pû aller à son terme ?

La recherche scientifique est basée sur une étude de risques qui ne sont pas toujours mesurables ni extrapolables.
Les protocoles sont déposés à un instant T et sont sujets à de nombreuses évaluations qui prennent du temps. Ce délai est malheureusement incompressible.
La première édition a joué de malchance en termes de dynamique épidémique, de couverture vaccinale et d’actualités.

Modalités de participation

Comment aider, s'impliquer, participer ?

Votre soutien nous est précieux. Pour contribuer à ce format de recherche inédit, un formulaire d’inscription est disponible sur ce site afin de réunir toutes les demandes de personnes souhaitant y participer.


🌈

Cette expérimentation est-elle ouverte à tous ?

La participation à cette étude est soumise à un certain nombre de critères d’inclusion et de non inclusion (âge, lieu de résidence, facteurs de risques, etc…).

Les modalités précises sont disponibles sur cette page.


🎂

Pourquoi cette étude n’inclut pas les personnes âgées de plus 49 ans ?

L’âge est un facteur de risque de faire une maladie COVID-19 sévère, en particulier au-dessus de 60 ans. Comparé à 2020, la part des cas de COVID-19 chez des personnes de 45-64 ans hospitalisées en réanimation a augmenté sur la période de janvier à avril 2021. Cela est certainement dû à l’arrivée des nouveaux variants et à la campagne de vaccination des personnes plus âgées (donnée Santé Publique France). Il a donc été décidé d’inclure uniquement des personnes entre 18 et 49 ans pour éviter toute forme grave acquise lors de l’étude ITOC.


🚌

Pourquoi la participation à cette étude est restreinte aux résidents en Ile-de-France ?

Ce critère de sélection est motivé par la volonté d’éviter le brassage de la population. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont à cœur de ne pas faire déplacer un grand nombre de personnes sur le territoire, afin d’éviter un surrisque de contamination au virus.


🎟

Puis-je participer avec des amis ?

OUI, Vous pouvez vous inscrire avec vos proches par groupe de réservation (maximum 10 personnes) . Vous pourrez le faire après votre inscription en ajoutant jusqu'à 10 amis dans l’onglet “Mon Groupe de réservation"
Si un membre du groupe ne remplit pas les conditions d’inclusion ou ne participe pas, vous pourrez toujours participer avec le reste du groupe.


💶

La participation est-elle gratuite ?

L’inscription et la participation à cette expérimentation sont entièrement gratuites. Il est strictement interdit de faire payer les participants à une étude clinique en France. Celle-ci est financée par des partenaires publics et privés dans une démarche d'intérêt général.


🎰

Comment fonctionne le tirage au sort pour intégrer l’étude ?

Plusieurs tirages au sort seront effectués pendant la période d’inscription. Après votre inscription, dès qu’un créneau de dépistage se libère, vous pourrez aller vous faire dépister. Une fois votre visite d’inclusion votre place est garantie pour l’étude.
Si vous ne recevez pas tout de suite d’e-mail pour vous faire dépister, patientez un peu, les créneaux se rouvrent progressivement.


💉

J’ai déjà attrapé le COVID, puis-je participer quand même ?

Oui, si votre schéma vaccinal est complet, avec une dose en plus de vaccin et un délai de 7 jours après ce vaccin.


🏡

Si je suis sélectionné dans le groupe “contrôle” qui ne participe pas à la soirée, dois-je rester à la maison ?

Non, vous pouvez poursuivre vos activités habituelles, que ce soit le 17 Octobre ou dans les jours qui suivent.
On vous demandera de ne pas aller en discothèque pendant cette période. Si toutefois vous y allez, ce n’est pas grave. Il sera cependant important de le signaler dans le questionnaire en ligne. Nous pourrons faire des analyses en sous-groupe pour prendre en compte ce biais.
Votre participation est essentielle, jusqu’au bout nous comptons sur vous pour faire les prélèvements salivaires et les envoyer le 2 octobre.

Une étude proposée par

Nous sommes une équipe de scientifiques & des professionnels de la nuit.

L’ANRS | Maladies Infectieuses Emergentes, créée le 1er janvier 2021, est une agence autonome de l’Inserm. Elle a pour missions l’animation, l’évaluation, la coordination et le financement de la recherche sur le VIH/Sida, les hépatites virales, les infections sexuellement transmissibles, la tuberculose et les maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes (notamment les infections respiratoires émergentes, dont la Covid-19, les fièvres hémorragiques virales, les arboviroses).